Retour à l'accueil

LE FORUM

Le Forum est un espace d'échanges qui doivent rester utiles et courtois.

Les modalités d'action ont changé :

Il suffit d'envoyer votre message à : seniorsgouverneur@voila.fr et il sera mis sur cette page.


25 juin 2018 : Où placer les râteaux dans les bunkers ?
 
Communiqué par Robert Pierron d'après Golf Magazine :
Ce n'est pas une règle mais une question d'étiquette.
L'emplacement du râteau fait débat. En effet, placé à l'extérieur du bunker, il pourrait empêcher la balle d'y entrer et, donc,
avantager le joueur. Placé à l'intérieur, il pourrait immobiliser la balle à mi-pente, et rendre le coup suivant délicat à jouer et
désavantager le joueur. La Royal&Ancient a tranché la question et émis une décision par laquelle il préconise de positionner
le râteau à l'extérieur, position dans laquelle il est moins probable d'avantager ou de désavantager le joueur. Il est toutefois
recommandé de placer le manche en direction du jeu (et non en travers), afin que le risque de dévier la balle soit le plus minime
possible.

1 novembre 2013 : Les berlinoises (N° 13 du Breuil) - Alain Moraly :
 
Certains obstacles du parcours du Breuil sont délimités par des berlinoises (traverses en bois disposées verticalement)
Autrefois, les piquets rouges matérialisant ces obstacles étaient fixés par des « cavaliers » sur les berlinoises, du côté obstacle, excluant du
même coup ces berlinoises de l’obstacle, et donnant par conséquent la possibilité d’un drop sans pénalité pour se dégager.

Réponse:
Les berlinoises ne sont dans cas pas dans l'obstacle et sont des obstructions inamovibles dont on peut se dégager sans pénalité en droppant à
une longueur de club au point de dégagement le plus proche sans se rapprocher du trou (règle 24-2b)
Ensuite on a connu la période « floue » où tous les piquets ont été retirés et où chacun faisait ce qui lui semblait bien.
Réponse:
Selon la règle 33-2a, les lisières des obstacles d'eau devraient être clairement définies. Si les lisières de l'obstacle d'eau ne sont pas clairement définies,
 et, donc,c'est la rupture de pente qui tiendra lieu de lisière
 et en l'absence de pente la lisière naturelle c'est à dire l'eau. On devra alors considérer les
berlinoises comme des obstructions inamovibles et se dégager comme ci-dessus.
Aujourd’hui, quelques piquets sont revenus qui ont été plantés à au moins 20 cm des berlinoises dans l’herbe, ce qui indique que les berlinoises et
les 20 cm qui les précèdent sont devenus obstacles d’eau, annulant tout drop gratuit.

Réponse:
Voir définition d'un obstacle d'eau: la lisière de l'obstacle est délimitée par les points les plus extérieurs des piquets au niveau du sol (en
l'absence de ligne): la berlinoise est donc une obstruction inamovible située dans un obstacle d'eau
Dans ce cas la Note 1 de la règle 24-2 stipule que:
Si une balle est dans un obstacle d'eau, le joueur ne peut pas se dégager sans pénalité d'une interférence due à une obstruction inamovible. Le joueur
doit jouer la balle comme elle repose ou procéder selon la règle 26-1 (dégagement d'un obstacle d'eau avec 1 coup de pénalité)
Faut-il considérer que ces obstacles ont été modifiés ?
Réponse:
Oui si le piquetage est modifié ou si le piquetage est inexistant, les limites de l'obstacle sont différentes et la possibilité d'avoir un drop
gratuit pour l'obstruction inamovible est différente selon les cas.
Soit dit en passant je pense que la question fait référence au trou n°13 du Breuil et qu'à mon avis le bon marquage serait de mettre les berlinoises en
dehors de l'obstacle d'eau (ancien marquage) offrant ainsi la possibilité d'un drop gratuit que la balle, le stance ou le mouvement intentionnel
interfère avec l'obstruction inamovible.



29 octobre 2012 : Obstacle d'eau par Hervé Clément :

Une question de règlement sur les obstacles d'eau non matérialisés
Exemples parmi d'autres :  Montaplan caniveau qui longe le N° 13 sur la gauche, ou sur le N° 15 gros fossé situé presque en face des départs sous les arbres
Aucune matérialisation d'un obstacle frontal ou latéral
Si par maladresse, on envoie sa balle dans l'un de ces endroits, je suppose que l'on doit considérer qu'il s'agit d'obstacles d'eau . Vrai ou faux ?
Frontal ou Latéral ?
Où commence la délimitation de l'obstacle? Si c'est la rupture de pente, alors pourquoi d'autres obstacles d'eau ont-ils des piquets rouges ou jaunes plantés au ras de l'eau, très éloignés de la rupture de pente ?
Quoi faire si on ne retrouve pas sa balle ?

Question subsidiaire : au vu de l'importance de ces obstacles, pourquoi n'y a-t-il pas de piquets pour les matérialiser ?

Réponses de Roger Rosset :
 

DEFINITION
 
Obstacle d'eau
 
Un "obstacle d'eau" est toute mer, lac, étang, rivière, fossé, fossé de drainage ou autre cours d'eau à ciel ouvert (qu'ils contiennent ou non de l'eau), et tout ce qui est de même nature sur le terrain. Tout sol ou eau à l'intérieur de la lisière d'un obstacle d'eau fait partie de l’obstacle d'eau.
Lorsque la lisière d’un obstacle d’eau est définie par des piquets, ces piquets sont à l’intérieur de l’obstacle d’eau et la lisière de l’obstacle est délimitée par les points les plus à l’extérieur des piquets au niveau du sol. Quand à la fois des piquets et des lignes sont utilisés pour indiquer un obstacle d’eau, les piquets identifient l’obstacle et les lignes délimitent la lisière de l’obstacle. Lorsque la lisière d’un obstacle d’eau est délimitée par une ligne tracée au sol, la ligne elle-même est dans l’obstacle d’eau. La lisière d'un obstacle d'eau se prolonge verticalement vers le bas et vers le haut.
Une balle est dans un obstacle d'eau lorsqu'elle y repose ou qu'une partie quelconque de celle-ci touche l'obstacle d'eau. Les piquets utilisés pour délimiter la lisière d’un obstacle d’eau ou pour identifier celui-ci sont des obstructions.
 
Note 1 : Les piquets ou lignes définissant la lisière d’un obstacle d’eau ou identifiant celui-ci doivent être jaunes. 
 
Note 2 : Le Comité peut établir une Règle Locale interdisant le jeu depuis une zone écologiquement sensible qui a été définie comme un obstacle d'eau.
 
Obstacle d'eau latéral
 
Un "obstacle d'eau latéral" est un obstacle d'eau, ou la partie d'un obstacle d'eau, situé de telle sorte qu'il n'est pas possible, ou considéré par le Comité comme irréalisable, de dropper une balle en arrière de l'obstacle d'eau en application de la Règle 26-1b. Tout sol ou eau à l'intérieur de la lisière d'un obstacle d'eau latéral fait partie de l’obstacle d'eau latéral.
Lorsque la lisière d’un obstacle d’eau latéral est définie par des piquets, ces piquets sont à l’intérieur de l’obstacle d’eau latéral et la lisière de l’obstacle est délimitée par les points les plus à l’extérieur des piquets au niveau du sol. Quand à la fois des piquets et des lignes sont utilisés36
 
Définitions
 
pour indiquer un obstacle d’eau latéral, les piquets identifient l’obstacle et les lignes délimitent la lisière de l’obstacle.
Lorsque la lisière d’un obstacle d’eau latéral est délimitée par une ligne tracée au sol, la ligne elle-même est dans l’obstacle d’eau latéral. La lisière d'un obstacle d'eau latéral se prolonge verticalement vers le bas et vers le haut.
Une balle est dans un obstacle d'eau latéral lorsqu'elle y repose ou qu'une partie quelconque de celle-ci touche l'obstacle d'eau latéral. Les piquets utilisés pour délimiter la lisière d’un obstacle d’eau latéral ou pour identifier celui-ci sont des obstructions.
 
Note 1 : La partie d'un obstacle d'eau qui doit être jouée en obstacle d'eau latéral, doit être distinctement marquée. Les piquets ou lignes définissant la lisière d’un obstacle d’eau latéral ou identifiant celui-ci doivent être rouges.
 
Note 2 : Le Comité peut établir une Règle Locale interdisant le jeu depuis une zone écologiquement sensible qui a été définie comme un obstacle d'eau latéral. Note 3 : Le Comité peut définir un obstacle d'eau latéral comme obstacle d'eau.
REGLE: 26
Définitions
Tous les termes en italique sont définis et présentés par ordre alphabétique dans la section II "Définitions" – Voir pages 25 à 40.
 
26-1. Dégagement d'une balle dans un obstacle d'eau
 
C'est une question de fait qu'une balle qui n’a pas été retrouvée après avoir été frappée en direction d'un obstacle d’eau, soit dans l’obstacle. En l’absence de certitude ou quasi-certitude qu’une balle frappée en direction d’un obstacle d’eau, mais non retrouvée, est dans l’obstacle, le joueur doit appliquer la Règle 27-1.
Si la balle est trouvée dans l'obstacle d’eau ou si l’on est sûr ou quasiment certain qu’une balle qui n’a pas été retrouvée est dans l'obstacle d’eau (que la balle repose ou non dans l'eau), le joueur peut avec une pénalité d'un coup :
a. Appliquer la procédure de coup et distance de la Règle 27-1 en jouant une balle aussi près que possible de l'emplacement d'où la balle d'origine avait été jouée en dernier (voir Règle 20-5) ; ou
b. Dropper une balle en arrière de l'obstacle d'eau, en gardant le point où la balle d'origine avait franchi en dernier la lisière de l'obstacle d'eau directement entre le trou et l'emplacement où la balle est droppée, sans limite de distance à laquelle la balle peut être droppée en arrière de l'obstacle d'eau ; ou
c. Comme options supplémentaires utilisables uniquement si la balle a franchi en dernier la lisière d'un obstacle d'eau latéral, dropper une balle en dehors de l'obstacle d'eau à l'intérieur de deux longueurs de club et pas plus près du trou que (i) le point où la balle d'origine a franchi en dernier la lisière de l'obstacle d'eau, ou (ii) un point équidistant du trou sur la lisière opposée de l'obstacle d'eau.
En procédant selon cette Règle, le joueur peut relever et nettoyer sa balle, ou substituer une balle. (Actions interdites lorsque la balle est dans un obstacle – voir Règle 13-4). (Balle se déplaçant dans l'eau dans un obstacle d'eau – voir Règle 14-6).Règle 26
109
26-2. Balle jouée de l'intérieur d'un obstacle d'eau. Balle venant reposer dans le même ou dans un autre obstacle d'eau 
 
Si une balle jouée de l'intérieur d'un obstacle d'eau vient reposer dans le même ou dans un autre obstacle d’eau après le coup, le joueur peut : (i) procéder selon la Règle 26-1a. Si après avoir droppé dans
l’obstacle le joueur choisit de ne pas jouer la balle droppée, il peut : (a) procéder selon la Règle 26-1b, ou la Règle 26-1c si elle est applicable, en ajoutant la pénalité supplémentaire d'un coup prescrite par la Règle et en utilisant comme point de référence le point où la balle d’origine avait franchi en dernier la lisière de
cet obstacle avant de venir reposer dans cet obstacle; ou (b) ajouter une pénalité supplémentaire d’un coup et jouer une balle aussi près que possible de l'emplacement d'où le dernier coup avait été joué depuis l'extérieur d’un obstacle d’eau (voir
Règle 20-5) ; ou (ii) procéder selon la Règle 26-1b, ou la Règle 26-1c si elle est
applicable ; ou (iii) avec une pénalité d'un coup, jouer une balle aussi près que
possible de l'emplacement d'où le dernier coup avait été joué
depuis l'extérieur d’un obstacle d’eau (voir Règle 20-5).
b. Balle perdue ou injouable à l'extérieur de l'obstacle ou hors limites
Si une balle jouée de l'intérieur d'un obstacle d'eau est perdue ou est considérée injouable à l'extérieur de l'obstacle ou est hors limites, le joueur, après avoir encouru une pénalité d'un coup selon la Règle 27-1 ou 28a, peut :
(i) jouer une balle aussi près que possible de l'emplacement dans l'obstacle d'où la balle d'origine avait été jouée en dernier (voir Règle 20-5) ; ou
(ii) procéder selon la Règle26-1b,ou si elle est applicable la Règle26- 1c, en ajoutant la pénalité supplémentaire d'un coup prescrite par la Règle et en utilisant comme point de référence le point où la balle d'origine a franchi en dernier la lisière de l'obstacle avant de venir reposer dans l'obstacle ; ou
(iii) ajouter une pénalité supplémentaire d'un coup et jouer une balle aussi près que possible de l'emplacement d'où le dernier coup avait été joué depuis l'extérieur d’un obstacle d’eau (voir Règle 20-5).
110
Note 1 : Lorsqu'il procède selon la Règle 26-2b, le joueur n'est pas obligé de dropper une balle selon la Règle 27-1 ou 28a. Si effectivement il droppe une balle, il n'est pas obligé de la jouer. Il peut à la place procéder selon la clause 26-2b(ii) ou (iii).

 
Note 2 : Si une balle jouée depuis l'intérieur d'un obstacle d'eau est considérée injouable à l'extérieur de l'obstacle, rien dans la Règle 26-2b n'interdit au joueur de procéder selon la Règle 28b, ou c.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– PÉNALITÉ POUR INFRACTION A LA RÈGLE :
Match play – Perte du trou ; Stroke play – Deux coups
La délimitation de l'obstacle d'eau est indiqué dans les règles locales du club. Au Gouverneur c'est la cassure naturelle du terrain, ou la différence de tonte (s'il n'y a pas de cassure).
Pour les piquets, ils indiquent la nature de l'obstacle ; obstacle d'eau, ou obstacle d'eau latéral. (mais ne définissent pas la lisière de l'obstacle, car il faudrait beaucoup de piquets pour suivre la lisière des obstacles d'eau, ou latéraux)
 
Je crois que j'ai oublié de répondre si l'obstacle n'est pas marqué.
Tous caniveaux non marqués est un obstacle d'eau latéral. (c'est indiqué dans le livret des règles)